barth

Barthélémy Dias sur Telesud : » Khalifa Sall est candidat et éligible « 

53

barthBarthelémy Dias, le maire de Mermoz-Sacrée-Cœur reste convaincu que Khalifa Sall participera à la présidentielle de 2019. Sur le plateau de Telesud, dans l’émission « L’Entretien du jour », il a fait savoir que dorénavant, rien ne peut empêcher le candidat Khalifa Sall de participer à ces joutes électorales, car son casier judiciaire reste toujours vierge. « Seul une condamnation définitive pourrait empêcher Khalifa Sall de participer à cette élection. Et cela est impossible à trois mois de l’élection. Le temps leur est défavorable », a t-il soutenu.

Barthelémy Dias considère que le procès en appel du maire de Dakar, condamné en première instance à 5 ans de prison, ne peut pas se tenir avant 6 mois. Par conséquent, Khalifa Sall reste un détenu avec un casier judiciaire encore vierge, qui jouit encore de ses droits civiques. « L’Etat du Sénégal et sa justice ne disposent plus d’assez de temps pour mettre à exécution sa sale besogne qui consiste à condamner Khalifa Sall et lui empêcher de participer à la présidentielle de 2019. Son dossier en appel, qui a atterri à la Cour suprême, ne peut pas être enrôlé en moins de six mois.

Ce qui fait du temps notre allié principalement sur cette affaire et conforte notre certitude de participer à la présidentielle de 2019 avec le candidat Khalifa Sall. Il s’agit maintenant de mettre en place des mécanismes qui vont permettre au détenu candidat Khalifa Sall, de mener sa campagne et de participer à la présidentielle », a déclaré Barthelémy Dias sur le plateau de la chaîne de télévision panafricaine Telesud.

Sur le même registre, Barthélémy Dias dira que le Président Macky Sall est en train d’expérimenter une nouvelle forme de coup d’état, qui consiste à mettre en prison tous ses adversaires politiques qui pourraient l’empêcher de briguer un second mandat. « Dans des sondages que nous détenons et que Macky Sall détient, les candidats Khalifa Sall et Karim Wade seront au deuxième tour. Dès lors qu’il est conscient de sa défaite, il est en train de tout mettre en oeuvre pour empêcher ces deux responsables politiques de participer aux élections.

Pour le cas de Khalifa Sall, c’est peine perdue. Il sait que le temps lui est défavorable. A moins que Macky Sall n’use de subterfuges et mette la pression sur le pouvoir judiciaire pour vider au plus vite cette affaire. Mais là aussi, il a le devoir de respecter le peuple sénégalais et ses institutions », soutient le maire de la commune de Mermoz /Sacré-Coeur.

Sur ses nombreux déboires avec la justice sénégalaise, Barthélémy Dias dira qu’à chaque fois qu’il va au tribunal, il le fait pour les 14 millions de Sénégalais. « Je porte la voix des sans-voix. Je dis tout haut ce que le peuple pense tout bas », fait-il savoir.