GC de Paris -Macky engrange 7700 Milliards de FCFA : Le pétrole Sénégalais en point de mire

174

ccbee73cd81c7f42405e1920409247ec-681x393La dextérité et la disponibilité avec laquelle le Groupe Consultatif de Paris a fait montre face à l’exposé des motifs de la phase 2 du Plan Sénégal Emergent par le Chef de l’Etat Macky, démontre à suffisance qu’il y aurait autre chose que ce rituel auquel, nombre de pays africains demeurent apprivoisés. En effet, la découverte du pétrole Sénégalais sonne comme une sorte de garantie à l’origine de la manne financière concédée au Sénégal. Le jeu en vaut bien la chandelle.

L’on usera de tout l’arsenal politico-diplomatique pour rapprocher pays immensément riches et pays extrêmement pauvres. L’on parle ainsi de coopération bilatérale et multilatérale pour définir des cadres circonscrits permettant aux pays du continent noir de traiter d’égale à égal avec leurs homologues de l’hexagone. A l’évidence de Senghor à Diouf en passant par Wade, chaque régime a son Groupe Consultatif composés d’entités officielles ou privées dont le seul hobby est d’investir, de prêter à gage aux pays démunis toujours prêts à s’endetter jusqu’au cou pour meubler leur gouvernance en alourdissant leur dette extérieure. Et le Sénégal ne serait pas en reste dans ce cadre macro-économique qui est beaucoup plus problème que solution. Première journée du groupe consultatif consacrée à la coopération internationale bilatérale et multilatérale, le Sénégal qui tablait sur 2.850 milliards a finalement engrangé 7.700 milliards. Ragaillardi et gonflé à bloc, le Chef de l’Etat Macky Sall a promis un faisceau de réformes pour sortir les Sénégalais de l’ornière. Certes, c’est plausible, tout cela, mais cette levée des fonds du Groupe Consultatif est moins la pertinence de la phase 1 du PSE que les signes et signaux offerts par la découverte du pétrole sous nos cieux. En effet ces partenaires techniques financiers (PTF) sont des lobbies financiers à la recherche effrénée de marchés juteux. Et le Sénégal est déjà dans leur point de mire à cause de la découverte du pétrole qui fait déjà l’objet de bousculades des « explorateurs « venus des quatre coins du monde. C’est donc normale et sans aucun mérite que le Groupe Consultatif de Paris fasse les yeux doux au pays de la teranga. Reste à savoir si cette manne financière tendue à la main va servir à redresser un pays où seuls les tenants du pouvoir sentent les effets positifs du PSE. Quant à l’écrasante majorité des Sénégalais, ce n’est pas tant assez d’argent qui leur apporte du baume au cœur mais son utilisation à bon escient, et un Sénégal politiquement apaisé,où tous les citoyens jouissent de leurs droits fondamentaux sans restriction aucune. La présidentielle sonne à nos portes avec tout ce que ça comporte comme fausses notes !