29227392-28395402

Présidentielle, Macky, Sonko, 7 000 milliards : La cinglante lettre de Didier Awadi

109

29227392-28395402Laisse-toi faire, ça vas aller
Bonjour mon frère Ndiaye, c’est encore moi, Ndiaye, depuis Dakar. Comment va l’état de ta santé là-bas au Canada ? Quant à moi, Dieu merci.
Je t’écris une énième fois, en espérant que tu me liras cette fois. De toute façon, je suis sûr que tu as reçu mes précédentes lettres. Il parait que tu ne veux pas répondre, parce que tu considères que toutes mes paroles sont des dörr, « des frappages, » une manière de te soutirer des dollars. Je te promets qu’il n’en est rien. Je veux juste te donner des news de la famille. Même si tu es loin, n’oublie jamais d’où tu viens, frangin. Tu dois toujours être au courant de ce qui se passe chez toi, et à part moi, personne ne te diras ce qui se passe au pays. C’est juste pour ça que j’ai besoin d’un petit téléphone et je sais qu’au Canada, ça ne coûte rien. Ndiaye, un petit iPhone X, qu’est-ce que ça te coûte ? Moi, je veux juste te donner des nouvelles, puisqu’on s’approche des élections, pour que tu fasses les bons choix. Tu me diras qu’il n’y a plus vraiment de choix, puisque les gars veulent éliminer tous les candidats. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la rumeur (bala niou mey tedj). Il parait que même leur histoire de parrainage, c’est pour filtrer et dégager les candidats qui pourraient faire de l’ombre.
En tout cas, Karim, pour le moment, est au Qatar. A mon avis, il a intérêt à y rester, car on lui promettrait la même chambre, dans le même hôtel à Rebeuss. C’est juste ce que les gens disent, moi, je n’habite pas le quartier… Et pour ce qui reste du Pds, il cherche à intégrer les rangs du pouvoir, quitte à faire des fausses candidatures et à la dernière minute, nous parler du grand rassemblement de la famille libérale (on se connaît au village, on est tous des Sénégalais).
Le looser historique, multi récidiviste du Ps, Tanor, a sacrifié le parti de Senghor, la cause est entendue. Niasse est perché au perchoir et a tranquillement enseveli les restes de son parti. Khalifa, qui était pressenti comme le plus sérieux opposant, est à Rebeuss, et il parait qu’ils feront tout pour le rendre inéligible… La justice, ici, est très, très indépendante… Les gens l’aiment beaucoup, quand même. Idy môme, il s’est suicidé à l’insu de son plein gré « ndeyssane »… A moins qu’il aille faire des prières à Baka.
Les autres ? Oh, des aventuriers qui veulent soit se signaler, soit perdre beaucoup d’argent. Pour nous au quartier, en tout cas, on s’est bien organisé avec le « Cstlm » : « Comité de soutien à tout le monde ».
Je t’explique notre stratégie :
Tu viens avec ton argent, on te fait le show… on porte tes tee-shirt, on fait ta mobilisation, 5 000 F par personne stp, on mange tes sandwichs, les femmes avec Adji Nogaye se partagent les tissus et font le manger, des gros « mbana » de « tiebou yapp » ; tu connais notre appétit légendaire. Les boys font l’animation avec Dj Jacko et les boys rappeurs. Ali colle les affiches, il y a aussi l’option ‘’sabar’’ ou ‘’nguel’’, avec Sally Mbaay et Aladji Mbaay, mais c’est plus cher… On peut même te faire ta caravane, si tu payes. Tu vois, on est bien organisé. Mansour confectionne les banderoles. Les boys, parmi eux, il y a même des étudiants rabatteurs. Mais ceux qu’on préfère, c’est les gens du pouvoir ; ils ont plus d’argent à distribuer, donc plus de butin à partager. Nous môme, rien à foutre, tu donnes, on bouffe. On fait comme les politiciens, on te promet le ciel et la terre avec le sourire, et dans les urnes, tu ne verras que du vent. On vote pour qui on veut ! On récupère le blé, c’est notre argent après tout, « yabbaté ba dé ». A malin, malin et demi.
• Mais j’oubliais : il y a un candidat qui met une pression terrible au pouvoir. C’est le jeune Sonko. C’est lui qui fait le buzz. Il dit des choses intéressantes qui parlent aux jeunes, mais je crois qu’il fait peur aux businessmen et aux Toubabs, ils doivent le penser trop nationaliste, trop révolutionnaire. En tout cas, lui parle de rupture, même pour le Cfa. Il a l’air sincère, mais il parait qu’il ne « donne pas » ; il paraît qu’il est un peu « naye ». Les jeunes le kiffent, mais c’est ça son seul défaut, il ne passe pas à la douane. Bref, on verra bien… Avant que je n’oublie, pour rassurer le pouvoir, il s’est allié au guerrier, au pitbull, au cogneur, au fonceur, l’épouvantail du parti au pouvoir : The one and only Barthélemy Dias, A.K.A « s’en fout la mort »…. tey rek mou nekh. Affaire à suivre…

• Mais je ne t’ai pas parlé de Bougane : lui il dit haut et fort qu’il a de l’argent. Les boys sont pressés de l’accueillir pour l’aider à le dépenser. On va lui faire ça bien, t’inquiète. Da niou gueum sunu boppou poche.
• Récapitulons : Pour le Ps, Rewmi, Rnd, Afp, Pit, Pai, Urd, Ld/Mpt, Aj/Pads, c’est presque… Rest in peace. Macky les a décédés au calme, il tient à son second mandat… Il mettra les moyens. Le quartier l’attend les poches ouvertes, avec le pactole on va organiser des prières pour des élections apaisées.
• Il ne faut pas sous-estimer kor Sandrine, il est teigneux. Ces temps-ci, tous les jours, il déroule sa campagne (déguisée). Même s’il n’y a pas d’argent dans le pays, comme l’a avoué son ministre des Finances, lui il inaugure rek. Tous les jours inaugurations. Mais pour cette fin d’année, en guise de cadeau de Noël, il est revenu de Paris avec le jackpot : 7 000 milliards de francs de dette pour nous, nos enfants, leurs enfants, tes arrière-petits-fils et leurs copines… Ses partisans applaudissent, mais moi je n’y comprends rien, j’ai toujours été nul en math, mais je me soigne. Je préfère les croissants à leur croissance.
• Hey, il y a aussi le Pur, un parti religieux qui ne dit pas son nom. Ils mobilisent grave, mais je ne sais pas s’ils « donnent »… Au quartier, on essaye de voir la stratégie pour les avoir, peut-être par des ‘’dahira’’, des ‘’thiant’’ ou des chants religieux. On affine notre stratégie.
• S’il te plait, je voudrais que tu m’aides à faire un petit business pour la campagne. Finance-moi une petite sono rek et on partage les bénéfices. Ils en ont tous besoin. Et avec ça, je pourrais faire le poulailler dont on a rêvé toi et moi, dans notre tendre enfance. Tu te rappelles, ndeyssane… on voulait appeler ça: « Baye Guinar chez Ndiaye et Frères ». Je n’ai jamais oublié ce nom. Déjà, à l’époque, tu étais visionnaire Ndiaye. Billaye Ndiaye, poulailler ça marche, demande à Ngom Sedima… Comme ça, plus besoin d’envoyer de l’argent chaque mois, fini les westerns intempestifs, je vais gérer tes intérêts. Je t’en supplie fais-moi confiance, c’est une occasion en or. Sur la ceinture de notre père, Ndiaye « boul ma yakhal ». Pour une fois, ce n’est pas des « frappages », ce n’est pas des « dörr ». Si tu ne m’aides pas qui va le faire ? Pense à ta pauvre mère.

• Bon, mon cher Ndiaye, je vais m’arrêter là, et j’attends impatiemment ta réponse. La campagne commence bientôt et c’est ma seule occasion de m’en sortir.
• Ps: N’oublie pas le petit iPhone X c’est important, comme ça tu auras toutes les photos en direct par WhatsApp, donc toutes les preuves que ton argent a été bien utilisé… La rumeur dit qu’ils vont essayer de brouiller les résultats des élections sur les réseaux sociaux avec leur nouvelle loi pour nous censurer… (Oui, c’est sérieux ça a été voté au Sénégal, pays des libertés… ) Mais on a tout prévu, on sera tous sur Vpn.
• Allez bye mon frère et couvre-toi bien. Il parait qu’il fait froid au Canada.
• Ton frère Ndiaye depuis Dakar qui t’aime très Fort
• Ps 2 : Pour une fois, laisse-toi faire, ça va aller…

Maillon véhiculatoire de la pensée de Ndiaye :