Voisinage: Ce que Sonko pense de la Mauritanie

90

Pdt-Ousmane-SONKO-e1541058032682Les chefs d’État sénégalais, qui se sont succédés au pouvoir, ont toujours été conciliants avec la Mauritanie. Mais il n’est pas sûr qu’il en sera ainsi si Ousmane Sonko devient président de la République. Le numéro un des patriotes pense que le Sénégal manque de fermeté face à son voisin du Nord.

« Abdou Diouf a donné la rive gauche à la Mauritanie, sans référendum. Cela nous poursuit jusqu’ici, parce que ceux qui habitent de l’autre côté sont des Sénégalais. Quand nos pêcheurs de Guet Ndar vont en Mauritanie, ils sont soit emprisonnés, soit tués par balle. 50% de notre gaz a été affecté à la Mauritanie, sans notre avis. Malgré tout cela, on veut revitaliser notre agriculture et l’élevage en réhabilitant les vallées fossiles, la Mauritanie refuse. Abdou Diouf a fui, Me Wade l’a démarré avant de l’arrêter. Macky Sall n’en parle même pas. Pourtant, Abdoul Mbaye l’avait annoncé quand il était Premier ministre », se désole-t-il.

Ousmane Sonko promet de rectifier la donne si jamais il est élu: « Celui qui n’a pas le complexe de la France, ni celui de l’Amérique, encore moins des arabes, ne peut pas éprouver du complexe vis-à-vis de la Mauritanie. Nous respectons tous les pays, mais nous devons défendre les intérêts de notre pays », ajoute-t-il.